Dans cet article, de la série sur l’alimentation prey model, nous allons parler du dernier élément : le poisson. Si vous ne vous rappelez pas de ce qu’est le prey model, allez lire l’article sur l’alimentation crue. J'ai présenté tous les autres éléments dans ces articles : la viande, les abats, les os charnus.

Pourquoi donner du poisson ?

Le régime prey model vise à reproduire une proie qu’un chat mangerait dans la nature, les dites proies étant constituées de viande, os et abats. Vous devez alors vous demander, pourquoi du poisson ? En effet le poisson ne fait pas partie de l’alimentation naturelle des chats. L’ajout du poisson, a pour but de compenser le manque d'oméga 3 dans la viande provenant d’élevage en batterie. Les animaux élevés en plein air, comme les proies sauvages chassées par les chats, sont plus riches en oméga 3 que les animaux élevés en batterie. Or, les oméga 3 aident votre chats à avoir une fourrure en bonne santé, brillante et douce.Il faut donc trouver une solution de substitution. Le poisson n’est pas obligatoire dans le cas où vous ne donnez que de la viande de plein-air. Certaine personnes remplacent le poisson avec des compléments en oméga 3 et vitamine E. Hareng
Hareng

Les risques associés à la consommation de poisson crue

La thiaminase

Beaucoup d’espèces de poisson contiennent de la thiaminase. La thiaminase est une enzyme qui détruit la thiamine (aussi appelée vitamine B1). Par conséquent donner trop de poisson cru à votre chat entraînera une carence en vitamine B1, les symptômes étant entre autres des troubles neurologiques.

Les métaux lourds

À cause de la biomagnification, les gros poissons, par exemple le thon, accumulent les métaux lourds comme le mercure ce qui peut être toxique pour votre chat.

La congélation et les parasites

Avant de d’être mangé cru le poisson doit être congelé, pour tuer les parasites comme l’anisakis. Le temps de congélation dépend de la température du congélateur. Voici la législation européenne sur la durée de congélation pour le poisson destiné à être consommé cru :
  • Au moins 24h à -20°C
  • Au moins 15h à -35°C
  • Au moins 7 jours dans un congélateur domestique (3 étoiles ou -18°C)
Donc si vous n’avez pas accès à un congélateur spécialisé, congelez toujours le poisson pendant au moins une semaine. Trois sardines
Trois sardines

Comment donner du poisson à manger ?

Quelle quantité donner ?

Tout le monde n’est pas d’accord sur les quantités de poisson à donner : Perfectly Rawsome: recommande 28g de poisson pour un chat de 16kg . Ce qui correspond à environ 5-6g pour un chat de 3-4kg. Soit 5% de sa ration quotidienne Raw Feeding - Prey Model: recommande l’équivalent d’une ration journalière chaque semaine, soit 14-15% de poisson chaque jour. Barf Asso : recommande l’équivalent de deux rations journalières chaque semaine, soit 28-30% de poisson chaque jour. Raw feeding advice and support: recommande 15% de poisson chaque jour. Cat Complety Raw and Proud: recommande un maximum de 100g pour 1kg, soit 10% du régime alimentaire. Personnellement, je recommande de donner à manger 10% de petit poisson gras. deux maquereaux
Deux Maquereaux

Quel poisson peut on-donner ?

Le mieux est de donner des petits poissons gras car ils ont le meilleur ratio entre oméga 3 et métaux lourds. De plus ils peuvent être mangé entier par un chat. Il est important de noter que le nom commun que l’on donne à un poisson peut en fait correspondre à plusieurs espèces. Certaines de ces espèces pouvant contenir de la thiaminase et d’autres non. Voici une liste de poisson et des espèces contenant ou non de la thiaminase. Pour beaucoup de poisson je n’ai pas trouvé si ils en contiennent ou pas. Anchois Anchois californien (Engraulis mordax) Thiaminase Anchois européen (Engraulis encrasicolus) Anchois japonais (Engraulis japonicus) Anchois péruvien (Engraulis ringens) Maquereau Maquereau atlantique (Scomber scombrus) Pas de thiaminase Maquereau espagnol (Scomber japonicus) Thiaminase Chinchard du Chili (Trachurus murphyi) Hareng Hareng atlantique (Clupea harrengus) Thiaminase Hareng araucian (Clupea bentincki) Hareng du Pacifique (Clupea pallasii) Sardine Sardine (Sardine pilchardus) Thiaminase Pilchard de Californie (Sardinops caeruleus) Pilchard japonais (Sardinops melanostictus) Truite arc-en-ciel Truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss) Pas de thiaminase Sprats Sprat (Sprattus sprattus)Pas de thiaminase Black and Caspian Sea sprat (Clupeonella cultriventris) Saumon Saumon Atlantique (Salmo salar) Pas de thiaminase Saumon Coho (Oncorhynchus kisutch) Pas de thiaminase Saumon rose à bosse (Oncorhynchus gorbuscha) Saumon Chum (Oncorhynchus keta) Joël Joël (Atherina boyeri) Pas de thiaminase Eperlan Eperlan du Japon (Hypomesus olidus) Pas de thiaminase

Comment donner du poisson à manger ?

Les petis poissons comme les sardines, les anchois, et les sprats peuvent être donnés entiers au chat. Les poissons un peu plus gros comme les truites arc-en-ciel ou les maquereaux peuvent être coupés en tronçons comme sur la photo ci-dessous. Tant que les poissons sont crus les arêtes ne posent pas de problème. Pour les plus gros poissons comme le saumon, ne donner que les filets car les arêtes sont trop grosses pour un chat. Poisson coupé en morceaux
Comment couper un hareng

Diversifier

Comme pour la viande, c’est mieux de varier les poissons avec lesquels vous nourrissez votre chat. En effet tous les poissons ont des profils nutritionnels différents, en particulier en terme d’oméga 3. Enfin si possible essayez de varier entre des poissons contenants de la thiaminase et des poissons n’en contenant pas, pour éviter une carence en vitamine B1. Par exemple, Néline mange des sardines, maquereaux, harengs et anchois. Pour conclure le poisson apporte des oméga 3 qui peuvent manquer dans un régime prey model si toutes les viandes proviennent d’animaux élevés en batterie. Une ration quotidienne devrait être composée d’environ 10% de poisson. Dans un prochain article je résumerais les différents éléments d’un régime prey model.

Sources

Temps de congélation Recommendation Européenne Thiaminase dans le poisson: Source 1, Source 2